É mais fácil um camelo passar pelo buraco de uma agulha…

«Quand la mer est obscure et brune
Qu’on ne voit ni etoile ni lune
Donc font l’aiguille allumer,
Puis n’ont garde de s’egarer
Contre l’etoile va la pointe.»

Guyot de Provins (c. 1203)

 

«When gloomy darkness hides the sea
And one no star and moon can see
They turn on the needle the light,
Then from the straying they have no fright
For the needle points to the star.»

Translation of Nikola Tesla

 

«…devenir d’autant plus terrestre qu’on invente des lois de liquide et de gaz dont la terre dépend. Le style, alors, a besoin de beaucoup de silence et de travail pour faire un tourbillon sur place, puis s’élance comme une allumette que les enfants suivent dans l’eau du caniveau. Car certainement ce n’est pas en composant des mots, en combinant des phrases, en utilisant des idées qu’un style se fait. Il faut ouvrir les mots, fendre les choses, pour que se dégagent des vecteurs qui sont ceux de la terre. Tout écrivain, tout créateur est une ombre».

– Deleuze, “Les intercesseurs“.

Advertisements