Un serpent qui est l’éternel retour

«Zarathoustra a un secret, il le crache, c’est un serpent qui est l’éternel retour. Cet instant exact reviendra et aussi la pensée reviendra. Il dit bien que ce n’est pas une répétition physique (dans Ecce Homo). Tout retour, dit il, qui se fait dans le monde suppose l’éternel retour. C’est lui qui nous explique la répétition physique et NON LE CONTRAIRE»

– Deleuze, “Qu’est-ce que fonder”, Lycée Louis le Grand 1956-1957.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s