La chanson de la mort qui danse

Delta Charlie Delta

C’est mon dernier morceau dans l’air
c’est mon dernier rêve à la morgue
mon single pour célibataire
ma terreur dans un nom de code
delta charlie delta
sur la fréquence de la police
delta charlie delta
la chanson de la mort qui glisse
c’est un tube à tomber par terre
mais tu tombes avant de l’entendre
c’est la poussière à la poussière
le méchant petit tas de cendre
delta charlie delta
le stromboscope de l’ambulance
delta charlie delta
la chanson de la mort qui danse
c’est ton père qui dit que tu dors
ta mère qui voudrait te toucher
c’est le poids autour de ton corps
pour comprendre enfin que tu es
delta charlie delta
ca se danse la tete contre les murs
delta charlie delta
la chanson de la mort qui dure
delta charlie delta
sur la fréquence de la police
delta charlie delta
la chanson de la mort qui glisse
delta charlie delta
le stromboscope de l’ambulance
delta charlie delta
la chanson de la mort qui danse

———————————–

As-tu déjà aimé

As-tu déjà aimé
pour la beauté du geste?
As-tu déjà croqué
la pomme à pleine dent?
Pour la saveur du fruit
sa douceur et son zeste
T’es tu perdu souvent?

Oui j’ai déjà aimé
pour la beauté du geste
mais la pomme était dure.
Je m’y suis cassé les dents.
Ces passions immatures,
ces amours indigestes
m’ont écoeuré souvent.

Les amours qui durent
font des amants exsangues,
et leurs baisers trop mûrs
nous pourrissent la langue.

Les amour passagères
ont des futiles fièvres,
et leur baiser trop verts
nous écorchent les lèvres.

Car a vouloir s’aimer
pour la beauté du geste,
le ver dans la pomme
nous glisse entre les dents.
Il nous ronge le coeur,
le cerveau et le reste,
nous vide lentement.

Mais lorsqu’on ose s’aimer
pour la beauté du geste,
ce ver dans la pomme
qui glisse entre les dents,
nous embaume le coeur,
le cerveau et nous laisse
son parfum au dedans.

Les amours passagères
font de futils efforts.
Leurs caresses ephémères
nous fatiguent le corps.

Les amours qui durent
font les amants moins beaux.
Leurs caresses, à l’usure,
ont raison de nos peaux.

– Chansons du film de Cristophe Honoré “Les Chansons d’ Amour”, 2007.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s