Machine vs. mécanisme

«… les mécanismes ne sont pas suffisamment des machines. Le tort du mécanisme, ce n’est pas d’être trop artificiel pour rendre compte du vivant, mais de ne pas l’être assez, de ne pas être assez machiné. Nos mécanismes en effet sont composés de parties qui ne sont pas des machines à leur tour, tandis que l’organisme est infiniment machiné, machine dont toutes les parties ou pièces sont des machines, seulement “transformée par de différents plis qu’elle reçoit”.»

– Deleuze, “Le Pli – Leibniz et le Baroque”, p. 11-12.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s